Jouer au poker en ligne en heads-up, contre un seul adversaire, exige une stratĂ©gie tout Ă  fait diffĂ©rente que de jouer Ă  une table complète. On peut choisir tout simplement de jouer en tĂŞte-Ă -tĂŞte, mais, d’habitude, deux joueurs arrivent au heads-up Ă  la fin d’un tournoi. Ce sont ces deux qui se disputeront le grand prix et le titre de champion. Y-a-t-il une recette du succès au heads-up?

Tight ou loose?

Un bon nombre de joueurs ont du mal Ă  s’adapter Ă  ce genre de partie. La raison en est qu’ils ont l’habitude de jouer très serrĂ© ( la stratĂ©gie « tight-aggressive« ). Or, dans une situation de heads-up, on ne peut pas maintenir cette stratĂ©gie de jeu et s’attendre, en mĂŞme temps, Ă  gagner le tournoi.

Lorsqu’on joue en heads-up, on ne peut pas se permettre d’attendre. Le plus souvent, le jeu se limite Ă  « qui peut voler plus de blinds« . Par consĂ©quent, vous devez « desserrer » et miser davantage. Sinon, vous avez beaucoup de chance de faire faillite.

Les simulations sur l’ordinateur ont montrĂ© que la main Q-7 gagne, dans une proportion de 51,77%, contre une autre main alĂ©atoire d’un heads-up. Donc, avec cette main ou toute autre plus Ă©levĂ©e que cela, on se doit toujours de jouer. Une petite paire ou mĂŞme un seul As ou K peuvent ĂŞtre de grands favoris dans une partie oĂą vous n’avez qu’un seul adversaire.

Qui est mon adversaire?

Vous devez Ă©valuer votre adversaire, ou, autrement dit, le « lire ». Le poker en ligne est un jeu oĂą on fait des raisonnements. Vous avez besoin de tâter le terrain en relançant et adoptant le rĂ´le de l’agresseur. Si vous ĂŞtes confrontĂ© Ă  un joueur passif, vous saurez comment le vaincre. Si, au contraire, votre adversaire fait aussi un jeu agressif, vous devrez ĂŞtre plus subtile.

A un heads-up de poker en ligne, la règle est de bluffer plus avant le flop. Le plus souvent, c’est celui qui agit le premier qui gagne le pot. N’oubliez pas que votre adversaire peut avoir une main lĂ©gitime et ne pas bluffer tout simplement. Et, mĂŞme si vous ne voulez pas vous laisser duper par un bluff, des fois, vous devrez renoncer vous-mĂŞmes pour ne pas ĂŞtre Ă©liminĂ© par l’autre.

Puis-je compter sur ma pile de jetons?

La manière dont vous jouez au poker en ligne doit correspondre Ă  la taille de votre pile de jetons. Si vous avez une grosse pile, vous pouvez ĂŞtre beaucoup plus agressif, puisque votre adversaire pourrait ĂŞtre tentĂ© Ă  se coucher plus souvent, en attente d’une grosse main. Et, bien que vous vouliez garder la pression, ce n’est pas dans votre intĂ©rĂŞt que l’adversaire double, ou vous allez bientĂ´t vous retrouver Ă  court de pile.

Les joueurs sous-jouent une grosse main avant le flop pour deux raisons. Soit ils ne donnent pas assez d’importance au flop, essayant de ne pas risquer trop, soit ils tentent de piĂ©ger un adversaire agressif. Votre objectif dans un heads-up est d’essayer d’obtenir le plus d’argent de votre adversaire. Si vous avez une grosse main et vous savez que votre adversaire va relancer, vous pouvez sous jouer votre main dans l’intention de faire, après, un check-raise.

Le succès dans un heads-up dĂ©pend aussi de votre position. Comme vous n’ĂŞtes que deux, il n’y a que deux possibilitĂ©s:

1. La dernière position ( late position)

A. Si vous êtes deuxième à agir quand toutes les cartes sont sorties et votre adversaire place un pari: Suivez si votre main ne vaut pas une relance. Vos chances de gagner sont la somme des possibilités que votre adversaire bluffe, plus les chances que votre main vainc sa main légitime. Relancez si votre adversaire est toujours plus faible que vous après avoir suivi votre mise. Relancez aussi, en bluffant, si vous avez des attentes positives.

B. Si vous ĂŞtes deuxième Ă  agir quand c’est la dernière main et votre adversaire fait parole: Bluffer si vous pensez que cela va marcher, en vous rappelant que le bluff ne marche pas toujours en deuxième position, comme il le fait en première position. Pariez sur la valeur de votre main si vous ĂŞtes le favori, mĂŞme quand votre adversaire suit votre pari. Evitez les check-raise!

2. La position de début (first position)

A. Si vous ĂŞtes le premier Ă  agir, quand toutes les cartes sont sorties et vous avez une main très forte: Essayez de faire check-raise quand votre adversaire parie et suit votre relance. Si vous ne pensez pas qu’un check-raise soit assez efficace, simplement pariez!

B. Si vous ĂŞtes le premier Ă  agir et vous avez une mauvaise main: Bluffez si vous avez de bonnes attentes; passez et quittez si votre adversaire parie.

Une fois qu’ils ont gagnĂ© un peu d’expĂ©rience dans les casinos, la plupart des joueurs cherchent un système pour les aider Ă  obtenir l’avantage sur quelque casino qu’il soit. Ainsi, il y a beaucoup qui tombent sur un système dont la popularitĂ© repose sur son anciennetĂ© et qui propose au joueur de doubler la mise après chaque perte. Bien sĂ»r, ils estiment que tĂ´t ou tard, ils vont gagner. Ce système s’appelle Martingale et il est utilisĂ© depuis des annĂ©es. Vous le connaissez, peut-ĂŞtre. Il a Ă©tĂ© Ă©galement la ruine de nombreux joueurs.

Son fonctionnement est simple: si l’on fait un pari et on perd, on double la mise. Si l’on perd encore une fois, on double de nouveau la dernière mise et ainsi de suite jusqu’Ă  ce qu’on gagne. Alors, on revient Ă  la mise initiale.

Les casinos savent que si quelquun a des ressources illimitĂ©es, ils finiront par gagner. C’est mĂŞme la raison pour laquelle ils Ă©tablissent une limite aux paris Ă  la table. Il y a des joueurs qui, essayant le système Martingale, ont enregistrĂ© quelques premiers succès. S’ils ont eu de gros gains, ils ont sous-estimĂ© la logique du système. Mais tĂ´t ou tard, ils dĂ©couvrent la rĂ©alitĂ© de ce jeu de cache-cache.

L’un des paris les plus populaires pour les joueurs utilisant ce système est la mise sur la couleur noire ou rouge de la roulette – c’est Ă©galement l’un des meilleurs exemples pour vous montrer l’Ă©chec que vous courez avec Martingale. Si vous n’arrivez pas Ă  le croire, vous l’essayerez, peut-ĂŞtre, sur votre propre compte! Tout peut arriver dans un casino gratuit, y compris de perdre plusieurs paris d’affilĂ©. A la roulette, les choses sont plus faciles Ă  comprendre: il suffit d’aller dans un casino et jeter un coup d’oeil Ă  l’Ă©cran qui est connectĂ© aux roues des roulettes et qui vous montre les vingt tournoiements prĂ©cĂ©dentes. Combien de fois voit-on une couleur apparaĂ®tre plus de sept fois de suite? Imaginez-vous, par exemple, qu’une couleur peut apparaĂ®tre 17 fois de suite. Si l’on commence avec 5 dollars et qu’on utilise le système Martingale, son 17ème pari sera de 327,680$. La Martingale peut, donc, s’avĂ©rer catastrophique quand les choses vont mal. Ne soyez pas le butin de ce système!