Les jeux de casino en ligne ont fait une forte impression sur des millions d’amateurs de casino Ă  partir du moment oĂą le concept a Ă©tĂ© introduit sur l’internet. Poussant les frontières de ce monde, l’innovation qui a Ă©tĂ© introduite plus tard dans l’industrie, ont Ă©tĂ© les casinos en direct.
L’impact de cette nouvelle expĂ©rience est formidable car elle offre aux joueurs le sentiment de se trouver dans un casino « rĂ©el », terrestre.

Toutefois, les règles et les règlements ne sont pas les mĂŞmes que dans les casinos en ligne. Il est donc essentiel que les joueurs aient une certaine connaissance prĂ©alable avant de vivre l’expĂ©rience de jeu dans un casino en ligne Ă  cĂ´tĂ© des croupiers en chair et en os. Le site Livedealercasino.org a Ă©tĂ© lancĂ© il ya quelque temps justement pour faciliter le contact des joueurs avec ce type de casinos. Ainsi, le site demeure le principal guide et portail d’information pour les joueurs qui recherchent des conseils concernant les jeux en ligne dans les casinos en direct.

Le site offre aux clients des casinos un guide globale et une chance de prendre part aux jeux de casino traditionnels comme laroulette, le baccara ou le blackjack. Le concept du « croupier en direct », c’est d’accorder aux joueurs le tumulte capiteux de l’environnement d’un casino tout en restant dans le conforte de leurs propres maisons.

La RĂ©publique tchèque a Ă©tĂ© un ardent dĂ©fenseur de la libertĂ© de l’internet et a la rĂ©putation d’une justesse irrĂ©prochable quand il s’agit des droits de ses citoyens. La situation des jeux en ligne aux Etats-Unis se retrouve aussi dans la juridiction tchèque, certains des opĂ©rateurs de jeux en ligne se prononçant contre la dĂ©cision du gouvernement de limiter le jeu aux paris Ă  cote fixe. La plĂ©thore de casinos en ligne Ă©trangers et les opĂ©rateurs de poker qui servent le marchĂ© tchèque ont un avantage distinct par rapport aux sociĂ©tĂ©s locales.

Il y a cinq opérateurs de jeux en ligne légalement autorisés dans la République tchèque et tous ont connu une diminution du nombre de clients et des recettes, parce que les casinos en ligne étrangers offrent de meilleures chances de gain et une plus grande variété de jeux.
Il y a 157 casinos en ligne qui offrent des jeux en langue tchèque ou en anglais, proposant des paris en Euros ou en dollars. Sazka, par exemple, est la société responsable de la loterie nationale et a récemment ajouté une section casino sur son site.

Lubomar Jeayek, le directeur des relations extĂ©rieures de Tipsport (l’un des sites autorisĂ©s), a exprimĂ© son opinion vĂ©hĂ©mente sur la scène du jeu en ligne en RĂ©publique tchèque. Soulignant l’iniquitĂ© de la situation, il a dit: « Bien que nous ayons Ă  lutter pour une licence, ils courent Ă  travers ce territoire comme si c’Ă©tait l’Ouest Sauvage. »

Le dĂ©veloppement de l’industrie du jeu en ligne sera lent en RĂ©publique tchèque. Jeayek remarque qu’il n’y avait pas encore une orientation claire tracĂ©e par les agents de contrĂ´le de la libĂ©ralisation des jeux en ligne.
Ce fait rend les opĂ©rateurs hĂ©sitants Ă  investir dans les projets de dĂ©veloppement de logiciels ou d’expansion. Tipsport a l’intention Ă©largir son offre après que l’industrie est lĂ©galisĂ©e et un système de rĂ©glementation est mis en place.

Ivo Valenta, le fondateur de Synot, un autre site autorisĂ©, a dĂ©clarĂ© que sa sociĂ©tĂ© avait dĂ©jĂ  prĂ©parĂ© des produits comme un casino et un site de poker. « Nous croyons que ce marchĂ© sera ouvert en RĂ©publique tchèque et que nos politiciens vont enfin comprendre, comme ils le font dans d’autres pays, que l’État bĂ©nĂ©ficiera Ă©galement des recettes fiscales payĂ©es par les sites de jeux ».

Bwin.party est devenu la plus grande sociĂ©tĂ© de jeux du monde, Ă©tant le rĂ©sultat d’une fusion de deux cultures très diffĂ©rentes appartenant Ă  deux gĂ©ants de l’industrie.

La nouvelle entité a été cotée pour la première fois à la Bourse de Londres après la fusion de Bwin, le spécialiste de paris sportifs basé en Autriche, et Party Gaming, basé au Royaume-Uni, qui a longtemps dominé le poker en ligne.

Les deux sociĂ©tĂ©s Ă©taient des « dinosaures de l’industrie », selon l’expression de Norbert Teufelberger, PDG de Bwin. Les points forts de PartyGaming ont Ă©tĂ© le poker, un meilleur contrĂ´le des coĂ»ts et une plus forte emprise sur le marchĂ© amĂ©ricain. Bwin allait apporter sa cote dans les paris sportifs, l’expertise de valorisation de la marque et une meilleure connaissance des marchĂ©s europĂ©ens.

L’un des principaux objectifs de la fusion a Ă©tĂ© de crĂ©er une grille pour concurrencer plus efficacement. Pour 2011, les analystes prĂ©voient des revenus de 841 M €. Sur la scène europĂ©enne, Bwin.party sera deux Ă  trois fois plus fort que ses plus proches rivaux dans l’espace virtuel des jeux. Toutefois,  les deux William Hill et Ladbrokes le dĂ©passent lorsqu’on prend en compte les revenus et les gains de leurs maisons de paris.

De toute façon, la concurrence est acerbe. PokerStars et Full Tilt, les deux grandes entreprises de poker en ligne qui ont dominé le marché du pokerdes États-Unis depuis le départ de PartyGaming, ont également pris des parts de marché dans les territoires européens nouvellement réglementés.

En fusionnant les liquiditĂ©s de poker – en d’autres termes combinant le nombre de joueurs de poker et le montant des enjeux – Jim Ryan (dirigeant de Party Gaming) espère diffĂ©rencier mieux sa marque PartyPoker de PokerStars et Full Tilt Poker sur les marchĂ©s d’Europe.

Dans le proche avenir, Bwin.party s’attend Ă  ĂŞtre dans l’avant-garde des marchĂ©s europĂ©ens libĂ©ralisĂ©s. Mais le groupe porte aussi un grand intĂ©rĂŞt au marchĂ© amĂ©ricain, oĂą des changements sont impatiemment attendus.

Les entreprises amĂ©ricaines se positionnent Ă  la ligne de dĂ©part. Wynn Resorts et PokerStars ont dĂ©jĂ  annoncĂ© une « relation stratĂ©gique », un mouvement redoutable pour les opĂ©rateurs europĂ©ens qui veulent gagner des parts de marchĂ© aux États-Unis.

Le groupe grec OPAP, la plus grande sociĂ©tĂ© de paris d’Europe, a dĂ©cidĂ© de proposer de nouvelles offres de paris pour stimuler l’appĂ©tit pour le jeu affaibli par la crise qui a touchĂ© le pays.

OPAP, qui a un monopole de paris sportifs en Grèce, se confronte Ă  la rude concurrence des opĂ©rateurs illĂ©gaux. L’aggravation de la rĂ©cession dans le pays aura Ă©galement son coĂ»t sur les activitĂ©s de la sociĂ©tĂ©.

OPAP a fait savoir qu’il lancerait des paris Ă  cote fixe sur les courses de lĂ©vriers, pour une pĂ©riode d’essais dans certaines rĂ©gions du pays. « Plus d’offres de paris seront bientĂ´t ajoutĂ©es, telles que les courses de voitures ».

La société a dépassé les attentes quant au bénéfice net sur le quatrième trimestre,les réductions de coûts ayant compensé les pertes de recettes.

Les revenus ont chutĂ© de 14% Ă  1,26 milliards d’euros, les recettes provenant de ses deux produits principaux, les paris sportifs Stihima et la loterie Kino, ayant baissĂ© d’environ 13%.

Les analystes ont saluĂ© la dĂ©cision de l’OPAP, disant qu’elle aiderait Ă  contenir les pertes de recettes. « Le moment du lancement de nouveaux jeux peut s’avĂ©rer utile pour compenser la faiblesse Ă  court terme », estime la compagnie Euroxx Securities.

William Hill Online, la branche interactive de l’un des plus renommĂ©s bookmakers du Royaume-Uni, a reçu la pleine certification de la part du guide de jeu en ligne Online Gambling Insider. Tous les sites exploitĂ©s par le groupe sont maintenant admissibles Ă  la garantie de dĂ©pĂ´t de 1000 $ Online Gambling Insider.

William Hill Online exploite un site de paris sportifs, six casinos en ligne, deux sites de bingo et une salle de poker, tous répertoriés dans la revue du groupe sur Online Gambling Insider.

« Nous sommes fiers d’avoir Ă©valuĂ© et certifiĂ© tous les casinos en ligne exploitĂ©s par l’une des marques de jeux les plus anciennes et les plus aimĂ©s dans le monde », a dĂ©clarĂ© Ryan D, rĂ©dacteur en chef et co-fondateur de Online Gambling Insider. « Le partenariat William Hill et Playtech offre certains des meilleurs produits de jeu en ligne dans l’industrie d’aujourd’hui. »

Une caractéristique intéressante des casinos du groupe est leur diversité, non seulement en ce qui concerne le thème, mais aussi les promotions. Par exemple, Prestige Casino offre un bonus de jeu gratuit, Joyland Casino a un bonus sans dépôt et 21Nova a opté pour un large bonus de dépôt.

Online Gambling Insider certifie les casinos en ligne, les sites de paris sportifs et les salles de poker. Les opĂ©rateurs agrĂ©Ă©s sont soumis Ă  des Ă©preuves rigoureuses. Les critères de qualification comprennent le support corporatif et financier de l’opĂ©rateur, la qualitĂ© du service Ă  la clientèle, l’Ă©quitĂ© des jeux, le portefeuille de jeux, le traitement des transactions financières et l’octroi de licences.

Le facteur le plus important pris en compte lors de l’attribution d’un certificat est l’expĂ©rience des joueurs. L’Ă©quipe Online Gambling Insider teste chaque casino comme les vrais joueurs.

« En fin de compte, il est question de confiance et il y a seulement quelques marques auxquelles les joueurs peuvent faire plus de confiance qu’Ă  William Hill, » dit Ryan.

Afin d’ĂŞtre certifiĂ© par Online Gambling Insider et se qualifier pour leur garantie de dĂ©pĂ´t de 1000 $, chaque site est testĂ© Ă  fond. « Nous devons protĂ©ger la crĂ©dibilitĂ© de notre processus de certification, nous avons donc Ă  travailler sur des faits » a continuĂ© Ryan. « Nous nous concentrons sur l’expĂ©rience du joueur. Nous devenons de vrais joueurs Ă  tous les casinos que nous testons, et nous dĂ©posons entre 200 $ et 500 $ au cours de ce processus, demandons des bonus et restons des acteurs actifs sur une longue pĂ©riode de temps ».

« On met l’accent notamment sur le service Ă  la clientèle, et nous avons conçu un processus pour interagir avec chaque casino sur une pĂ©riode de temps », poursuit Ryan. « Ayant une prĂ©sence dans l’industrie depuis de nombreuses annĂ©es, nous sommes en mesure de dĂ©tecter un mauvais service très rapidement. »

Si vous ĂŞtes un parieur averti, vous avez probablement entendu parler du livre « Lay the Favorite ». Ce sont les mĂ©moires de Beth Raymer, surnommĂ©e Lady Vegas, qui parle des gars assis devant des Ă©crans d’ordinateurs, plaçant des paris et calculant les probabilitĂ©s. Mais cela ne se passe pas sur Wall Street – ça se dĂ©roule Ă  Las Vegas, Curaçao, Costa Rica et partout oĂą les paris sportifs ont de gros enjeux.

Après avoir fini le collège en Floride, Raymer est « tombĂ©e » dans un monde d’hommes qui ont fait un gagne-pain de leur amour du sport, leur talent dans les mathĂ©matiques et, paraĂ®t-il, leur incapacitĂ© ou leur aversion de faire autre chose que ce qu’ils font.

En « Lay The Favorite », Raymer raconte ses expĂ©riences de travail dans plusieurs agences de paris, y compris une Ă  Las Vegas, partageant son temps entre les bureaux affairĂ©s et les casinos, oĂą elle plaçait des paris pour le compte de son patron.

« Une journĂ©e au bureau Ă©tait vraiment intense, » dit Raymer « En septembre, il y avaient NFL, U.S. Open, la course du baseball, la prĂ©-saison de hockey, le football ».

Après Las Vegas, Raymer a dĂ©mĂ©nagĂ© Ă  Curaçao dans les CaraĂŻbes Ă  travailler pour All Serious Action Players, un bureau de paris dirigĂ© par un homme qui avait eu des ennuis avec la loi et essayait de rester dans le droit chemin. Mais il trouva bientĂ´t qu’il ne pouvait pas rĂ©sister Ă  l’ennui et la monotonie d’un emploi rĂ©gulier, revenant rapidement au gambling.

Raymer rappelle la nonchalance avec laquelle les joueurs mettaient en jeu des sommes massives d’argent – mĂŞme des paris dĂ©passant 10,000$.

L’aperçu de Raymer est tirĂ© directement de la vie, elle a vraiment vĂ©cu dans l’environnement des paris sportifs. Elle dit que, parce qu’elle n’a jamais Ă©tĂ© attirĂ©e par la perspective d’un emploi stable, elle avait beaucoup en commun avec les gens dont elle a Ă©crit.

« S’il y a une question de dĂ©pendance traitĂ©e dans mon livre, c’est la dĂ©pendance Ă  une vie de possibilitĂ©s infinies », dit-elle.

Mais Raymer admet la contradiction entre ce type de dĂ©pendance et la certitude ressortant du titre du livre – un terme de jeu dĂ©signant le pari sur l’Ă©quipe la plus susceptible de gagner.

« Le titre est en quelque sorte ironique, parce qu’il vous conseille investir dans le rĂ©sultat qui semble le plus certain, dit-elle, « alors que moi et les gens de mon livre avons une aversion presque pathologique envers la certitude. »