Au blackjack, une stratĂ©gie de jeu guide le joueur dans les actions qu’il entreprend, compte tenu des cartes qu’il a devant lui. De toute façon, une stratĂ©gie de jeu ne doit pas ĂŞtre confondue avec les systèmes de paris. Au blackjack fonctionnent les systèmes progressifs de paris, une mĂ©thode par laquelle on dĂ©cide combien on parie, en fonction du gain remportĂ© ou de la perte subie.

Les systèmes de paris au blackjack peuvent être généralement classés en deux catégories: positifs ou négatifs. Les systèmes positifs sont ceux selon lesquels le joueur augmente sa mise après un gain; les négatifs sont ceux selon lesquels le joueur devrait augmenter sa mise après avoir perdu un pari.

Dans le secteur des systèmes nĂ©gatifs, le chef de file est le système Martingale. Le système D’Alembert est un autre système nĂ©gatif, basĂ© sur le Martingale, avec quelques modifications mineures; il est aussi considĂ©rĂ© moins stricte que le Martingale. En utilisant le système d’Alembert, vous devrez augmenter d’une unitĂ© votre mise après chaque main perdante et diminuer d’une unitĂ© votre mise après chaque main gagnante.

Le système de paris progressifs d’Alembert est nommĂ© d’après Jean le Rond d’Alembert, mathĂ©maticien, physicien et philosophe français. L’une des thĂ©ories de d’Alembert soutient qu’il y a un nombre Ă©gale de gains et de pertes au cours d’une longue sĂ©rie d’Ă©vĂ©nements rĂ©pĂ©titifs. Dans les casinos, toutefois, il n’ya pas de longĂ©vitĂ© – les gains et les pertes couvrent de plus courts dĂ©lais, et il n’y a pas d’Ă©quilibre Ă  long terme. MalgrĂ© ce « petit » dĂ©faut dans la thĂ©orie, le d’Alembert (connu aussi comme le système pyramide), est devenu un système de paris très populaire. Il est frĂ©quemment utilisĂ© au baccara et Ă  la roulette, mais il est mieux connu au blackjack.

Comme Ă  tout système progressif, il faut agir avec prudence quand on utilise le système d’Alembert. de l’autre cĂ´tĂ©, il est considĂ©rĂ© beaucoup moins dangereux que le système Martingale – oĂą l’on double sa mise après chaque perte. Enfin, le meilleur aspect du système d’Alembert, c’est qu’il est facile Ă  suivre et Ă  comprendre.

A titre d’exemple de la façon dont le système d’Alembert fonctionne, disons que vous jouez Ă  une table de blackjack oĂą la mise minimale est de 2 $ (considĂ©rĂ© comme une unitĂ©). Vous commencez en pariant 2$. Si vous perdez, votre prochain pari sera de 4$. Si vous gagnez, vous miserez 2$, mais si vous perdez, votre prochain pari sera 6$. Si, après, vous gagnez, vous parierez 4$. Tous les gains et les pertes sont rĂ©compensĂ©s ou sanctionnĂ©es, en augmentant ou diminuant le pari d’une unitĂ©.  

MGM Mirage, l’un des acteurs de l’industrie des jeux qui se trouve en grand embarras, a annoncĂ© que les banques lui ont accordĂ© l’appui pour soutenir les coĂ»ts de son projet CityCenter.

En vertu du nouvel amendement obtenu, MGM Mirage sera en mesure de verser 70 millions de dollars pour la construction du complexe CityCenter. Cet amendement permet Ă  MGM Mirage de financer la quote-parte de Dubai World, d’une valeur de 35 millions de dollars, dans le cas oĂą cette dernière ne le faisait pas.

Le projet City Center est censĂ© devenir, Ă  sa finalisation, un complexe de luxe (casino, hĂ´tel, retail). Il a Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ© sur une superficie de 67 acres situĂ©e Ă  Las Vegas Strip, entre les complexe Bellagio et Monte Carlo. Le projet comprend des plans de construction de plusieurs casinos, hĂ´tels, une ligne de magasins, des bureaux et des immeubles d’habitation. City Center Holdings LLC, qui dĂ©tient le projet City Center, est une co-entreprise dĂ©tenue Ă  part Ă©gale par MGM et Infinity World.

Infinity World, une filiale de Dubai World, a contribué au projet avec 4,3 milliards de dollars et détient 50% du projet. Le complexe est en construction depuis 2005.

Touché par la récession financière mondiale, MGM Mirage a fait de grands efforts pour mener à bien le projet City Center. Dans le même temps, Infinity World a déposé une plainte alléguant un manquement au contrat et le dépassement des coûts estimés, dûs à la mauvaise gestion de MGM Mirage.

Selon les rapports, MGM Mirage a 1,27 milliards de dollars en obligations de paiement. Dans un effort de faire face à cette instabilité financière, MGM Mirage a déjà essayé de négocier avec un groupe de banques pour un prêt de maximum de 2 milliards de dollars.

Le projet City Center a un coĂ»t total estimĂ© Ă  8,7 milliards. Sa finalisation est prĂ©vue pour la fin de cette annĂ©e. MGM Mirage a annoncĂ© qu’ils cherchent toujours une solution viable pour le financement de ce projet important.